SUR ÉCOUTE

Au 2e trimestre 2015 337,2 millions de smartphones ont été vendus dans le monde, une augmentation de 11,6% par rapport à l’année précédente. La durée d’un téléphone portable, obsolescence programmé oblige, est d’environ 4 ans mais les modes changent et beaucoup de gens souhaitent toujours avoir le modèle le plus nouveau disponible sur le marché.

Pour être honnête, combien de vieux téléphones portables traînent dans vos tiroirs? On ne veut pas les jeter, mais bon, ils ne fonctionnent plus vraiment, n’ont pas d’appareil photo intégré, ne captent pas internet etc. etc.

Un jeune physicien américain, Topher White, a passé ses vacances en Indonésie en 2011 où il faisait du bénévolat dans une réserve de gibbons. Ces singes, de taille moyenne, font partie des espèces de primates les plus menacées du monde suite au déboisement systématique et le plus souvent illégal de leur habitat. Mais comment pister les bûcherons dans une jungle? « Je me suis dit que le meilleur moyen était sans doute de capter automatiquement les bruits des tronçonneuses dans la forêt pour ensuite déterminer leur provenance.  Puisque la couverture mobile était plutôt bonne, je me suis dit que je pouvais développer une solution à partir de cela »

Le dispositif que le jeune homme a conçu ressemble à une marguerite composée d’un téléphone portable à l’épreuve des intempéries autour duquel sont installés des panneaux solaires qui assurent son alimentation. Il suffit d’accrocher le smartphone au tronc d’un arbre, à environ 35 mètres du sol, pour qu’il capte et transmette au « cloud » les sons émis dans un rayon d’environ 3 kilomètres. Un logiciel conçu pour reconnaître le vrombissement d’une tronçonneuse envoie une alerte sur les téléphones des gardes du parc lorsque de tels bruits sont détectés.

Toper White et sa "marguerite" (photo Rainforest Connection)
Topher White et sa « marguerite » (photo Rainforest Connection)

Et ça marche! devenu suite à cette expérience un fervent défenseur de l’environnement, Topher White a élargi son périmètre d’action et travaille maintenant aussi au Brésil où il soutient avec son invention la tribu des Tembé contre les exploitants, surtout des gros éleveurs bovins, qui essayent de s’accaparer leur territoire.

Pour en savoir plus, le site de « Rainforest Connection », l’ONG fondé par Topher White https://rfcx.org/