LE CHASSEUR DE MÉGOTS

PLV_cendriers_1-02-02

Blogstory vous invite à rencontrer un Monsieur qui veut que ça bouge Lire la suite

CE QUI RESTE

350 t de mégots sont jetés chaque année dans les rues de Paris. Et alors? Aucun filtre de cigarette est biodégradable, bien au contraire il est en fibre de plastique et contient plus de 250 substances chimiques dont du plomb, du goudron, de l’arsenic, du mercure, du benzopyrène et j’en passe.

Une fois dans la rue il est soit ramassé par les cantonniers et ensuite incinéré en dégageant des fumées nocives soit arrive via les rivières à la mer: 40 % des déchets en mer Méditerranée sont des mégots.

A-Paris-jeter-son-mégot-de-cigarette-par-terre-vous-coûtera-désormais-68-euros

Un seul mégot peut polluer 500 l d’eau et met jusqu’à dix ans avant de se désintégrer….

Que faire?? Déjà on peut se munir d’un cendrier de poche. Une autre solution est de les envoyer pour être recyclés. Deux sociétés s’en chargent, TerraCycle et Cy-Clope qui transforment les mégots par exemple en plaques de plastique utilisables dans la construction.

Encore une autre idée pour ces  restes peu ragoutants de nos clopes, vient du Chili. La jeune designer Alexandra Guerrero a inventé un procédé pour d’abord nettoyer les filtres et ensuite les mélanger à de la laine pour obtenir un fil qu’elle tricote… Cela reste pour l’instant encore plutôt confidentiel mais chaque initiative est bonne pour lutter contre le fléau de cet objet au premier vue bien inoffensif et pourtant générant une vrai problématique environnementale! A côté des comportements individuels, entreprises et restaurateurs ont ici un rôle important de responsabilisation à jouer et cela semble pas encore bien compris!

D’ailleurs le fumeur français surpris à jeter un mégot dans la rue est passible d’une amende de 68 € – et il a de la chance car à Singapour il écoperait de 12.800 euros s’il est un récidiviste…

affiche-stop-megot07

 

LE MÉGOT DANS LE CANIVEAU…

megot

Une vidéo publiée par « France Écologie Énergie » (Ministère de l’écologie et du développement durable) montre ces innombrables petits gestes que l’on fait sans y penser: jeter sa clope par terre, son coton tige dans les WC, le « oh si joli » lâcher des ballons…. et les conséquences désastreuses:

  • chaque année plus que 6 000 000 tonnes de déchets sont déversées dans la mer
  • 1 million d’oiseaux et 100 000 mammifères marins sont chaque année victimes de ces déchets

https://youtu.be/_NK1VMT1a2c