MOZART DANS LA DÉCHARGE

Cateura est une petite ville de 10.000 habitants à proximité d’Asuncion la capitale du Paraguay. Une petite ville pauvre, gangrénée par la violence et emplacement de la plus grande décharge du pays. Une grande partie des habitants vivent justement de cette décharge où ils récupèrent tout ce qui peut être recyclé ou réutilisé.

Le miracle commence en 2006 quand Favio Chavez arrive à Cateura après des études de technologie de l’environnement. Chavez n’est pas seulement un technicien mais depuis son jeune âge un passionné de musique qui à seulement 11 ans (!) avait déjà dirigé la chorale de son église. Quand cet homme regarde les enfants souvent laissés à eux mêmes, trainant dans les tas d’ordures, proies faciles aux bandes qui font la loi, à l’alcool et aux drogues, il fait le pari fou de les sortir de leur condition et de leur ouvrir un monde nouveau grâce et via la musique.

Une autre rencontre fait évoluer ce projet. Nicolas « Cola » Gomez a perdu son père quand il n’avait que 7 ans. Pour faire vivre sa mère et la fratrie de neuf enfants, le petit garçon doit commencer à travailler. Employé pendant une trentaine d’années sur des chantiers, il déménage ensuite à Cateura pour y gagner sa vie en tant que récupérateur et recycleur. Cola est aussi un bricoleur de génie, activité à laquelle il doit son surnom « Cola le luthier ». Qui pouvait mieux convenir comme partenaire à Favio que lui pour transformer un rêve en réalité?

Le projet d’une école de musique est magnifique mais il faut des instruments et évidemment les familles n’ont pas les moyens pour acheter de tels objets de « luxe » à leurs enfants. Mais il y a la décharge qui regorge de tôle froissée, de morceaux de tuyauterie, de vieux bidons, de clés, de capsules de bière et d’autres rebuts que l’on peut transformer en violons, violoncelles ou flûtes traversières. Ce n’est pas par n’importe quelle musique que les deux hommes veulent sortir les enfants de leur quotidien précaire mais par la « grande musique » avec un répertoire qui va de la musique traditionnelle, en passant par les Beatles ou Frank Sinatra jusqu’aux valses de Vienne ou Beethoven! Ainsi est née l’orchestre des instruments recyclés, « Orquestra de recilados de Cateura ». Il comprend aujourd’hui plus d’une trentaine de membres et donne des concerts partout dans le monde. Avec l’objectif de former un jour un orchestre philharmonique (plus de 50 musiciens) il y a deux cents enfants qui reçoivent un enseignement de musique grâce à cette école imaginée par deux hommes qui veulent faire passer un message: « Vous nous envoyez vos déchets, on vous envoie de la musique »!