QUAND LES RÉFUGIÉS DONNENT L’EXEMPLE

Ce dimanche, munies de gants et de sacs en plastique, des familles syriennes ont nettoyé les alentours des immeubles, rue d’Oran, à la Devèze. « Nous tenons absolument à ce que ce soit propre, explique Fadi, un des réfugiés. C’est pas logique qu’il y ait autant de saletés et ce n’est pas sain pour les enfants. » Entre les lignes, Omar Khatiri, de l’association Cultures solidaires apporte des précisions : « C’était déjà sale avant qu’ils arrivent mais on a l’impression que ça a empiré, on ne sait pas pourquoi. Ils utilisent les containers mais des déchets déposés se retrouvent à nouveau sur le parking… »

Une voisine aurait tenté de dissuader les bonnes volontés, arguant que ce n’était pas à eux de s’occuper de la propreté des communs mais : « Ils souhaitent prévenir tout problème de voisinage », souligne le militant associatif. Côté bilan, plusieurs sacs bien garnis et : « Nous avons trouvé deux rats morts et débouché des égouts, il y a vraiment des lacunes en terme d’hygiène et de sécurité », rapporte Linda, de la même association. Et personne pour filmer !

(Midi Libre, 5 octobre 2015)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s